Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'intrépide Papou
l'intrépide Papou
Menu
L'intrépide Papou: jusqu'où ira t il?

L'intrépide Papou: jusqu'où ira t il?

L'intrépide Papou ! Voilà comment on le surnommait dans les rues et les bars de Kourou, la très dangereuse cité de l'espace où les Gangsta Rap faisaient régner la peur dès  8 heures le soir. .      

        Avec son Stenson Adventure sur la tête, ses Ray Ban Wayfarer, ses bras tatoués très gothiques par Billy un rappeur  Brésilo- Surinamais, tenant boutique dans une arrière cour de Cayenne, avec un  stylo espion dans la poche, après avoir traversé comme une crise de la cinquantaine dure comme de la ferraille, il déambulait total décontract bien dans sa peau de cinquantenaire, dégarni et "plus rien à foutre des commentaires, j'suis like that, j'suis bien et ce sera encore mieux demain". Sentant le bonheur de vivre revenir, il s'était repris en main et, avait arrêté de se déglinguer la tête.

       Pour vous dire, il perdait, un à un,  ses kilos ramassés à coup de Mac Do et Coke pur sucre, avachi devant sa télé.. Et, "juré craché" s'était-il dit "je me laverai tous les jours les dents avec du dentifrice". Ce qu'il faisait...

L'idée lui était venue comme ça, lors d'un de ses très nombreux moments, où même si tu lui parles, il te regarde avec son air  " j'suis au abonné absent ; je pense à ce que j'vais faire de ma peau".  

Bref, comme d'habitude chez lui, avec  un presque rien dans la tête, il avait commencé à mettre au point son plan. "ca va cartonné" avait il pensé en se voyant devant la glace de sa salle de bain, enfin débarassée des cadavres de cafards qui trainaient sur le carrelage depuis l'été. ! "Bientôt 58 ans, j'suis pas mort...Alors, Gars, si t'es là, t'es là et au lieu  d'essayer de remettre des points sur les i  de ta vie, vis là!" C'est comme cela que ça a commencé, un petit matin avec mousse à raser dans le nez...L'intrépide Papou avait refait surface...

Ca tombait bien, vu que l'atmosphère de Kourou commençait sérieusement à chauffer à l'approche de la Grande Parade. Les scoot, moteurs gonflés à mort, chevauchés par des p'tits abruptis sillonnaient encore plus cette ville gangrénée et les toxicos qui  étaient encore plus salement amochés que les semaines précédentes. Fallait pas trop trainer sur le parking des épiceries de nuit tenues par la colonie chinoise,  sous peine de se voir raquetter 5 balles par un ou deux de ces zombies puant la sueur et la mort ! Les gendarmes, comme d'hab, sillonaient les rues résidentielles, là,  où armées de flingues, les familles de métro vivaient en vase clos.

 

 Toujours avec son côté " dézingué" mais classe, il s'étair dit "Bon, je réunis ma bande de potes une dernière fois avec champagne et poisson cru et puis, si le saint Patron des Moutons noirs,  est un mec cool,  je ferai une méga soirée avant sauter dans un avion direction Montpell. Entre, je vais la jouer très Rock n roll!". "

Mais c'est pas possible! Au lieu de regarder le foot sur Canal, tranquille avec un plateau repas diète,qu'est ce que l'Intrépide Papou avait encore eu dans le cerveau ?

Paul, a good young man !

Paul, a good young man !

Billy !

Billy !